Bien-être

L’hypnose ericksonienne

J’ai fait appel à une hypnothérapeute pour des problèmes d’insomnies, après deux séances j’ai retrouvé un sommeil réparateur. La première partie de la séance consiste en une série de questions, puis l’hypnose commence. Je ferme les yeux, j’entends  une musique relaxante, je me laisse guider par la voix douce et rassurante de l’hypnothérapeute. Je reste éveillée durant tout la séance mais dans un état second, c’est assez étrange et à la fin de la séance, je ressens une sensation de bien-être ! 

 

Rôle de l’hypnose ericksonienne

L’hypnose ericksonienne appelé aussi « état de conscience modifié » se situe entre un état de veille et de sommeil. Le patient, soutenu par les paroles persuasives et évocatrices du praticien plonge dans son inconscient pour y puiser de nouvelles ressources, choisir les solutions au problème qu’il veut résoudre et effectuer une transformation intérieure positive.

Différence avec l’hypnose classique

  • Dans l’hypnose classique, l’hypnothérapeute donne des suggestions directes au patient pour supprimer son symptôme ou changer son comportement. Les résultats sont très variables suivant la personnalité du patient et son problème et les résultats sont rarement durables. Dans cette façon de procéder, le patient est passif, il écoute les suggestions et ne fait rien d’autre.

 

  • Dans l’hypnose ericksonienne, la façon de faire est radicalement différente. Le principe de base est d’établir une communication avec l’inconscient du patient et ensuite à introduire des changements dans le fonctionnement même de l’inconscient. Il s’agit d’un processus interactif où le thérapeute réagit en fonction des réponses données par l’inconscient du patient. Cela permet de traiter les problèmes directement là où il se situent et de s’adapter aux besoins profonds du patient d’où l’efficacité de l’hypnose ericksonienne.

 

 

Quels sont ses effets ?

  • Améliore les angoisses, l’anxiété, le stress,
  • Le manque de confiance en soi, l’estime de soi,
  • Les troubles de conduites alimentaires, l’aide à la minceur, troubles digestifs,
  • L’aide au sevrage tabagique,
  • Les troubles du sommeil, les douleurs, réussite aux examens,
  • Les manifestations psychosomatiques, allergies, asthme, douleurs, eczéma, psoriasis, tics, douleurs, acouphènes, tocs,
  • Les phobies, agoraphobie, claustrophobie, peur de l’avion, du dentiste, des aiguilles, des araignées, serpents, insectes, de l’eau, du vide…

 

La thérapie ericksonienne est humaniste, elle accepte entièrement le patient sans le juger.

« Les thérapeutes qui souhaitent aider leurs patients ne doivent jamais mépriser, condamner, ou rejeter le moindre aspect de la conduite du patient, simplement parce qu’il est gênant, déraisonnable ou même irrationnel. Le comportement du patient fait parti du problème qui est amené dans le cabinet, il constitue l’environnement personnel au sein duquel la thérapie doit prendre son effet. »   Milton Erickson

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Categories

/ /
0

Laisser un commentaire(champs obligatoires *)

RETOUR À LA LISTE