Santé

Comment réduire les risques de développer un cancer ?

Il existe bien des moyens de réduire notre risque de développer un cancer. Bien entendu ça ne marche pas toujours car notre génétique et peut-être notre destin sont plus forts, mais dans la majorité des cas les démarches de prévention seront efficaces pour nous permettre de vivre le plus longtemps possible dans les meilleures conditions.

Quelles sont les préventions ?

L’alimentation :

  • Réduire les sucres, ce sont les nutriments préférés des cellules cancéreuses et surtout qui vont stimuler l’insuline qui est le premier facteur de croissance du cancer,
  • Eviter la cuisson à haute température qui développe des composés cancérigènes,
  • Eviter les additifs à risque comme beaucoup de pesticides mais aussi de nombreux conservateurs, les graisses saturées, les graisses trans ou l’alcool. La prévention du cancer passe par la baisse de consommation de beaucoup de produits industriels,
  • Privilégier une alimentation plus biologique pour limiter les additifs chimiques et les pesticides,
  • Augmenter la consommation de légumes, crudités et fruits. Consommer plus d’antioxydants et de fibres sous forme d’aliments végétaux, réduit le risque de nombreuses maladies et en particulier de tous les cancers.

 

Réduire la consommation de lait de vache et ses dérivés :

  • Le lait de vache contient des facteurs de croissance et des molécules qui sont proches des hormones. Il est prouvé que les grands buveurs de lait font deux fois plus de cancers de la prostate et cela est fortement suspecté pour le cancer du sein.

 

L’activité physique régulière :

  • Lutter contre la sédentarité, c’est une prévention contre le cancer. Par elle-même et par son action sur le contrôle du poids, l’activité physique régulière (30 minutes par jour ou 1h00 trois fois par semaine) va réduire le risque de cancer du sein et de la prostate et de bien d’autres cancers.

 

Réduire l’imprégnation hormonale au cours de sa vie :

  • Plus on a une imprégnation hormonale longue et importante et plus le risque de cancer hormonodépendant augmente. Cette imprégnation hormonale provient de plusieurs causes mais surtout de ce qu’on appelle les perturbateurs endocriniens (parabens, bisphenol A… et en particuliers les produits cosmétiques qu’on applique sur la peau tous les jours, la consommation de pesticides ou autres additifs),
  • Chez les femmes, il y a une autre source importante d’imprégnation hormonale comme le nombre de grossesses et le temps d’allaitement (plus on a allaité et plus le risque de cancer du sein diminue), le nombre d’années à prendre la pilule (elle est officiellement classée dans les produits cancérigènes aux USA), ou un traitement hormonal de la ménopause. 

 

Maîtriser son environnement :

  • Des facteurs environnementaux vont impacter notre organisme par différentes voies (respiratoire, cutanée, digestive, ondes électromagnétiques). Exemples : tabac, amiante, pollution, métaux lourds, parabens ou bisphenols, produits pétroliers, pesticides, téléphone sans fil, WIFI, lignes à haute tension…),
  • Cette liste ne doit pas nous empêcher de vivre ! nous avons tous un téléphone mais nous pouvons prendre un certain nombre de précautions simples,
  • Quelques exemples : ne pas porter trop souvent son téléphone mobile sur soi, s’éloigner ou se protéger des lieux très pollués, éviter le tabac, ne pas utiliser des récipients à base de bisphenols.

 

Prendre soin de soi :

  • Un remède anti-cancer, c’est de lutter contre le stress. Il est indispensable d’apprendre à écouter son corps, ses émotions, à s’aimer et à s’occuper de soi, c’est vital !

 

Source : Cancer, être acteur de son traitement

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Categories

/
0

Laisser un commentaire(champs obligatoires *)

RETOUR À LA LISTE